You are currently viewing Témoignage d’un pèlerin qui a fait avec le Père Pierre Fournier son dernier Chemin de  Compostelle

M. Jean-Luc Lang, paroissien de La Saulce, qui a bien connu le Père Pierre Fournier, nous a fait parvenir son témoignage, que voici, accompagné d’une vidéo tournée lors de son dernier pèlerinage à Compostelle. Sous la vidéo, vous trouverez une interview du Père Pierre Fournier par Gilles Berger, diffusée sur RCF Alpes Provence dans l’émission « Carnet de voyage ».

Suite au décès du Chanoine Pierre Fournier, c’est une démarche un peu particulière qui m’anime aujourd’hui à travers ce message et surtout la vidéo que j’ai spécialement réalisée pour vous et que vous pourrez visionner plus loin.

Cette vidéo se veut être un témoignage du pèlerin que j’étais et que je suis toujours et qui a vécu avec le Père Pierre Fournier, en octobre 2013, son dernier Chemin de Compostelle.

Comme vous pourrez le constater en comparant les images que j’ai filmées en 2013 dans la Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle et celles que j’ai filmées samedi dernier depuis mon banc au milieu des nombreux fidèles présents (malgré les mesures sanitaires) au sein de la Cathédrale de Gap pour ses funérailles : les similitudes sont saisissantes ! … et c’est la raison pour laquelle j’ai regroupé dans une seule vidéo une synthèse de ces 2 moments forts pour moi, comme pour le Père Pierre Fournier ! …

En effet, en 2013, c’était une messe des pèlerins dans une Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle bondée de « peregrinos » (probablement plus de 3000 !) priants et recueillis qui avaient fait le « camino » comme nous. Cette messe, qui a eu lieu un jour de semaine, était concélébrée par des dizaines de prêtres (dont le Père Pierre Fournier que l’on voit sur les images !) et par 2 évêques tous vêtus d’aubes ou de chasubles d’une même couleur blanche …

Samedi dernier, s’il n’y avait pas eu de mesures sanitaires, la Cathédrale de Gap aurait également été bondée … mais les nombreux fidèles présents malgré ces contraintes avaient tous fait, comme les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle, un bout de « chemin » … mais avec le Père Pierre FOURNIER ! …

Cette messe de funérailles, comme celle des pèlerins à Saint Jacques de Compostelle à l’époque, a également eu lieu en semaine et a également été concélébrée par des dizaines de prêtres et par 2 évêques … tous vêtus d’une chasuble d’une même couleur … mais en violet …

Et enfin, samedi dernier, à côté du cercueil, ont été déposés beaucoup de symboles qui évoquaient le Chemin de Compostelle … dont son livre « Sur les pas de l’apôtre Saint Jacques : en chemin vers Compostelle » … qui nous a servi à l’époque de recueil des évangiles pour toutes les messes que le Père Pierre Fournier a célébrées lors de chaque étape sur le Chemin de Compostelle … dont celle dans une chapelle de la Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle le jour de notre arrivée et dont on voit les images dans ma vidéo.

Pour l’anecdote, le Père Pierre Fournier n’avait accepté de me dédicacer son livre qu’après avoir vu, avec lui, le sépulcre de Saint Jacques (que l’on voit également sur les images ! ) …

J’ai aussi fait figurer dans ma vidéo, une partie de l’homélie du Père Pierre Fournier qu’il avait faite lors de la messe à notre arrivée dans une chapelle de la Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle … car cette partie d’homélie résume à elle toute seule une grande partie des qualités mises en avant par tous les témoignages, en particulier lors des funérailles : un érudit, pédagogue et féru d’histoire ! …

Lors des funérailles, il y a aussi eu ce chant pour la bénédiction du cercueil par les fidèles « Vieux pèlerin » et dont l’air rappelle étrangement celui du chant des pèlerins du Chemin de Compostelle : « Ultreïa » ! ..

D’ailleurs ce terme « ultreïa » a beaucoup été utilisé par le Père Pierre Fournier pendant le Chemin de Compostelle pour motiver les pèlerins dans les moments difficiles et même après dans ses mails pour garder le contact, comme signature, car il a une forte signification et son sens peut être traduit par : « Aide-nous, Dieu, à aller toujours plus loin et toujours plus haut »

Interview du Père Pierre Fournier par Gilles Berger, diffusée sur RCF Alpes Provence dans l’émission « Carnet de voyage »