Goûter les fruits de la Création, partager, louer

Un temps pour la sauvegarde de la création a été instauré en 2007 lors de la rencontre Œcuménique de Sibiu en Roumanie: entre le 1er septembre (début de l’année liturgique Orthodoxe) et le 4 octobre (St François d’Assise) en passant par la fête des récoltes (parfois célébrée en milieu protestant).

Le Conseil d’Églises chrétiennes en France propose diverses intentions de prière pour chaque Dimanche de ce mois de Septembre :

  • Dimanche 2 septembre

En ce début du Temps pour la création, que nous sachions accueillir comme « don parfait provenant d’en haut » la planète sur laquelle nous vivons. Prions le Seigneur.

  • Dimanche 9 septembre

Que nous sachions nous ouvrir aux beautés de la création et rendre gloire à Dieu pour les merveilles qu’il nous confie. Prions le Seigneur.

  • Dimanche 16 septembre

Pour que tous les hommes puissent bénéficier des fruits de la création que Dieu nous donne. Seigneur apprends-nous à partager.

  • Dimanche 23 septembre

Pour toutes les victimes des désordres économiques et politiques. Pour ceux qui essaient de les aider. Pour les paroisses qui s’engagent dans le label Église verte. Seigneur apprends- nous à accueillir.

  • Dimanche 30 septembre

En ce dernier dimanche du temps pour la création, que l’Esprit du Seigneur nous aide à discerner et nous guide pour mener une vie respectueuse des richesses que Dieu nous prodigue. Prions le Seigneur.

On retrouvera aussi sur Egliseverte.org des outils disponibles pour célébrer ce temps de la création dans nos diverses paroisses et communautés.

André Vallet
Comité des Églises Chrétiennes dans les Hautes–Alpes

Cet article a 1 commentaire

  1. Par pragmatisme, pensée globale et action locale.
    Gap et les Hautes-Alpes bénéficient encore d’un privilège devenu rare, un train de nuit pour se rendre dans la capitale, rien de plus écologique. Si on veut continuer à en profiter, n’hésitons pas à l’utiliser quand l’occasion se présente. Selon la même optique, surveillons les projets qui veulent se réveiller d’une prolongation de l’A51 jusqu’à Grenoble, qui détruirait nos vallées et apporterait encore plus de pollution. L’attention doit être partout.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu