Une campagne de crowfunding pour la chapelle du Mont Thabor
Photo issue du site refuges.info

Cette campagne, portée par les Amis du patrimoine religieux de Névache, a pour but de financer les travaux de restauration de la chapelle du Mont Thabor.

Sauvegarder la chapelle du Thabor

Présentation du projet

 La chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs au Thabor n’est pas vraiment belle, mais le Petit Prince l’a dit « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux ». Elle est plus que belle, elle est emblématique, et grandiose dans son écrin minéral, mais en grand péril car le glacier sur lequel elle repose est en train de fondre. C’est parce que beaucoup d’entre nous, jeunes ou vieux, Français ou Italiens, pèlerins ou randonneurs, la portent dans leur cœur que l’association « Amis du Patrimoine » souhaite la sauver. Elle est comme un phare sur son rocher, alors on marche vers elle…

Origine du projet

Si nous souhaitons le sauvetage de la chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs au Thabor, qui est la propriété de la commune de Bardonecchia, en Italie, c’est que son histoire se confond avec celle du village. Construite au XVe siècle, elle est située sur le territoire des Escartons qui ont perduré jusqu’au Traité d’Utrecht en 1713. Elle est devenue savoyarde puis italienne, enfin, faisant partie des territoires annexés, elle est revenue à la France par le Traité de Paris du 10 février 1947. Elle appartient surtout à tous les randonneurs et à tous les pèlerins qui gravissent la montagne jusqu’à son refuge.

A quoi servira l’argent collecté ?

L’argent collecté servira d’abord à faire une étude de faisabilité, ensuite, stopper le glissement, enfin, restaurer la chapelle. Les devis actuels estiment cette restauration à 95 000 €, avec votre aide, l’association pourrait participer à hauteur de 10 à 20 %, ce qui aiderait grandement à la décision du Conseil Municipal, actuel propriétaire.

L’équipe

L’équipe est bi-nationale, faite de bénévoles enthousiastes et surtout très persévérants, venus de France et d’Italie, essentiellement à cheval sur la frontière qu’ils réussissent à gommer.

Les amis du patrimoine religieux de Névache