Une conférence  du Père Pierre Fournier sur le Discours sur la montagne

Le Père Pierre Fournier a tenu, le jeudi 28 mai 2020, une conférence en vidéo-meeting depuis son presbytère de Veynes.

Cette conférence était initialement prévue le jeudi 19 mars 2020, pendant la période du Carême, dans l’église de La Saulce, mais, pour cause de confinement suite à la pandémie du COVID-19, elle a dû être reportée. Parmi les participants connectés, il y en a avait un depuis l’Ile Maurice et 2 depuis la région parisienne.

Le Père Pierre Fournier

Cette conférence avait un format particulier à double titre : d’abord parce qu’elle a été réalisée en vidéo-meeting à cause des mesures sanitaires en cours à ce moment-là, et ensuite parce qu’elle était participative et chantante pour mieux la dynamiser. Le thème retenu est une réflexion autour des chapitres 5, 6 et 7 de l’évangile selon saint Matthieu qui constituent le Discours ou le Sermon sur la montage adressé par Jésus-Christ à ses disciples ainsi qu’à une large foule.

Pendant ce temps d’enseignement spirituel, le Père Pierre Fournier nous a fait part de ses réflexions et de ses éclairages sur le contenu de ce Sermon sur la montagne à partir de 3 extraits représentatifs qu’il a choisis dans chacun des 3 chapitres. Ce sont 3 participants connectés qui ont lu les passages choisis. Ce temps d’enseignement a aussi été ponctué d’échanges avec les auditeurs pour clarifier des points et/ou répondre à des questions. Un chant d’entrée et un chant d’envoi, choisis par le Père Pierre Fournier, ont également été interprétés (paroles et musique) par un participant depuis la région parisienne.

Cette conférence en vidéo-meeting a été très belle et très appréciée car riche en enseignements … 

« Le Discours de Jésus sur la montagne »

Introduction: L’importance du « Discours de Jésus sur la Montagne »

Rappelons-nous d’abord que pour les Juifs le personnage essentiel est Moïse. Il est considéré comme celui qui a écrit les 5 grands Livres de la Torah, les 5 grands Livres fondamentaux sans cesse lus à la synagogue: les Livres de la Genèse, de l’Exode, du Lévitique, des Nombres, et du Deutéronome. De ce fait, dans son Évangile, saint Matthieu présente Jésus comme le nouveau Moïse, et, davantage, comme le Super-Moïse. A la Transfiguration, Moïse est présent et aux côtés de Jésus Transfiguré. Jésus fait cette remarque nette: “Si vous croyiez en Moïse, vous croiriez aussi en moi, car c’est de moi qu’il a parlé dans l’Écriture” (Jean 5,46).

Ainsi, dans l’architecture de l’ensemble de l’Evangile selon saint Matthieu, Jésus donne 5 grands discours. Tout son Evangile est la nouvelle Torah: il est charpenté selon ces 5 grands discours. Le dernier discours de Jésus avant sa Passion et sa Résurrection est au chap 25 : la parabole des talents, le récit du Jugement dernier… Le discours apostolique de l’envoi des disciples en mission est au chap. 10. Un discours d’enseignement des paraboles se trouve au chap. 13. Un discours sur la vie en communauté, en Église, est au chap. 18.

Et ici le Discours sur la montagne est placé au début, aux chap 5-6-7. C’est le premier discours de Jésus auprès des foules montées avec Lui sur la “haute montagne”, lieu symbolique de la proximité du Ciel : avec Jésus, le Super-Moïse, en ces paroles inaugurales, la Révélation de Dieu s’ouvre à tous, à toutes les populations, en toute l’Histoire. Ce “discours” est un véritable “manifeste”: une intervention assez brève, intense; appelant à une mobilisation pour une nouveauté de vie, et d’espérance. Ce “manifeste” est la Porte d’entrée dans toute la vie de Jésus, dans tout son enseignement, et dans tout l’Évangile.

I. Les dix Paroles des Béatitudes pour le bonheur nouveau (chap. 5,1-12)

Les dix premières Paroles de Jésus aux foules sur la montagne de Galilée viennent couronner les dix Commandements donnés à Moïse sur la montagne du Sinaï. Elles commencent toutes par l’exclamation: “Heureux !….”. Elles se terminent par une invitation à la joie: “Réjouissez-vous ! …soyez dans l’allégresse !”…Jésus proclame ainsi l’ouverture d’un Bonheur nouveau, offert à tous, du haut de la montagne avec vue panoramique vers tous les peuples.

Jésus parle avec des paroles très simples, qui nous touchent. Il proclame une ambitieuse Promesse de bonheur pour tous ! Par surprise, il évoque surtout les situations de difficulté, d’épreuves, ou les situations exigeantes: “ceux qui ont un cœur de pauvre”, “ceux qui pleurent”, “les affamés et les assoiffés”, “les cœurs purs (car purifiés,..)”, “les artisans de paix (dans les conflits;..)”, “les miséricordieux (malgré les obstacles)”, “les persécutés à cause de Lui”…

Jésus ose promettre le Bonheur au cœur des situations rudes en traçant un passage vers un horizon meilleur, messianique: “Ils seront consolés, rassasiés,..”, “ils verront Dieu”, “ils seront appelés fils de Dieu”,…Jésus tient, à la fois, l’exigence actuelle et l’espérance du bonheur.

Ces dix Paroles des béatitudes sont si parlantes, si simples et vigoureuses, que beaucoup de familles les choisissent pour des célébrations de sacrements (mariage, baptême,..) ou lors des obsèques. Ces Paroles touchent aussi les non-chrétiens: Gandhi, et d’autres…En Algérie, lors d’un de nos camps de jeunes MRJC, au Sahara, à Laghouat, en présence de l’évêque du diocèse, un enseignant musulman nous confiait son admiration pour Jésus et ses béatitudes, qu’il avait rarement entendu d’aussi fortes paroles.

Les Béatitudes ? certains prononcent les “B.attitudes !”: Jésus nous indique les “attitudes B”, à vivre chaque jour: les attitudes de Bonté, de Beauté, de Bienveillance, de Bonheur,…

Les Béatitudes sont le portrait saisissant de Jésus lui-même ! Jésus a un “cœur de pauvre” qui reçoit la plénitude de la présence du Royaume des Cieux. Jésus est “Miséricordieux”, et “doux”. Il “pleure” devant les incompréhensions de son Peuple et il est “consolé” par le soutien de son Père. Jésus est un “affamé et assoiffé de justice”, un “artisan de paix”, “persécuté” à cause de sa fidélité au Nom de son Père,… Les Béatitudes, ou ces “B.attitudes” nous placent sur le chemin du Christ.

II. La grande prière du “Notre Père” (chap. 6,9-13).

Au chap. 6 de la proclamation du Royaume de Dieu, Jésus fait connaître la prière nouvelle: le Notre Père. Chaque religion comporte la révélation d’une prière fondamentale. Pour les Juifs, la prière du “Kaddish” notamment: la “Sanctification du Nom” du Seigneur. La Fatiah pour les musulmans: la Sourate 1, l'”Ouverture” vers le “Dieu très miséricordieux”. Les Baha’i leur propre prière, etc.

Le “Notre Père” est une prière magnifique, inusable pendant toute notre vie, surprenante par ses mots si simples et si profonds et amples: le “Père” au cœur de mère, “Cieux”, “Nom”, “Règne”, “pain”, “pardon”, “offenses”, “tentation”, “délivrer/libération”, “mal/ Mal”,.. Les presque dix Paroles du “Notre Père” s’éclairent par les dix paroles des Béatitudes…

Au catéchisme et en Aumônerie de jeunes, selon notre expérience vécue, nous pouvons dessiner le “Notre Père” comme une maison. Une grande Maison pour avoir le bonheur d’y habiter avec le Père et nos frères. D’abord le toit ! il est tourné vers le haut, vers “notre Père qui est aux Cieux”. Et il est tourné vers le monde entier car le Père est “n o t r e Père”, Père de tous les humains et de tous les êtres…Et, à l’étage, trois fenêtres, celles que j’ouvre, grand ouvertes, chaque matin, en me réveillant, pour laisser entrer la lumière du Père. J’ouvre la fenêtre du Nom du Père: la fenêtre qui m’ouvre sur son Nom, sur son Etre éternel rayonnant de Présence et de Lumière. J’offre ma journée pour que l’Etre du Père, dans ma vie, soit reconnu, “sanctifié”, honoré,.. J’ouvre la fenêtre du Règne du Père. Oui, qu’il vienne son Règne d’amitié, d’amour, de justice, d’espérance, J’ouvre la fenêtre de la Volonté du Père: qu’elle soit faite (ou “fête”..), réalisée. Sa volonté de fraternité, de vérité, de lutte contre le mal, de construction de la paix,.. Ces trois fenêtres bien ouvertes vers le Père pour le célébrer de façon concrète dans nos journées…

Au rez-de-chaussée, j’ouvre les portes qui communiquent avec notre Père et avec mes frères. D’abord, la porte du “pain de chaque jour” par laquelle je lance ma demande vers le Père et par laquelle j’essaie de vivre le partage du pain avec tous mes frères. Il s’agit du simple “pain quotidien” que nous produisons avec notre travail, nos activités, et du nourrissant “Pain” de l’Être du Père (en grec: ton arton épioussion), le Pain sacramentel de l’Eucharistie…Puis la Porte du Pardon du Père à partager avec mes frères: “Père, pardonne-nous nos offenses..(elles sont si fréquente…) comme nous pardonnons aux autres..car si nous ne pardonnons pas..” (verset 14). Le Pardon reçu du Père comme le fils prodigue, et à partager avec son frère (Luc 15). Ensuite, la Porte de l’aide du Père: “Ne nous laisse pas entrer en tentation”. Le mot grec de “tentation” est “peïrasmon”, ce mot décalqué en français: “pirate”, “ex-périence”,..Il faudrait traduire: “Ne nous laisse pas ‘pirater’ de notre trésor”, fais en sorte que nous ne dérivions pas vers des domaines de vie périlleux… Notre trésor est ton Amour, la grâce de notre baptême qui fait de nous tes fils et tes filles à la suite de ton Fils le Christ Jésus..

Le Notre Père se termine par l’appel véhément vers Dieu: “délivre-nous du m/Mal !”. Cette prière, à la fin, demande ainsi au Père la libération, la liberté ! Dans la Bible, Dieu est Père car il est notre Libérateur : il est Père de son Peuple car Il l’a libéré de l’esclavage en Égypte. Dieu est d’autant plus Père de Jésus qu’à Pâques, Il l’a libéré de la mort. Il a ouvert son tombeau. Il l’a ressuscité. “Notre Père… délivre-nous du Mal (du Malin): du Diviseur (le Diable/Diabolos, en grec)” qui cherche à me “pirater” la vie divine de notre baptême.. “Père .. délivre nous du mal”, du péché, de la mort,.. et ressuscite-nous !

Pour vivre la force du “Notre Père”, il nous reste à accueillir le souffle de l’Esprit, le dynamisme de l’Esprit Saint de Pentecôte: il est aussi “notre Pain de chaque jour”.

III. L’appel à choisir entre les deux voies et à vivre selon la “Règle d’or” (chap. 7,7-14)

À la fin du Sermon sur la montagne, en trois paroles, pour marquer l’envoi vers l’avenir, Jésus indique à ses apôtres et aux foules le chemin à suivre pour le Bonheur nouveau et pour concrétiser les “b.attitudes”.

Jésus insiste sur la force de la prière: “Demandez et vous recevrez… Cherchez et vous trouverez. Frappez et l’on vous ouvrira. Le Père vous donnera de bonnes choses”.

Jésus exprime aussi la “règle du jeu” pour la vie à construire tous ensemble. Là encore, il est novateur. Il ne répète pas notre formule habituelle, qui a traversé les siècles et qui se trouve déjà dans le Livre de Tobie (4,15): “Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse”. Jésus nous entraîne vers un horizon de générosité illimitée ! “Fais aux autres tout le bien que tu voudrais qu’ils te fassent”. C’est la “Règle d’or” positive que Jésus a mise en pratique lui-même depuis ses années à Nazareth jusqu’à son dernier souffle sur la Croix et après sa résurrection, et donc maintenant…

Par ailleurs, Jésus sait aussi que nous vie humaine est un combat quotidien pour éviter les égarements, et pour avancer de façon constructive, généreuse. Il sait l’importance des choix que nous avons à prendre… “Entrez par la porte étroite…Elle est large la voie de la perdition. Il est étroit le chemin qui mène à la Vie ! “. Jésus nous encourage ainsi sur le Chemin de l’Evangile, de son Royaume d’amour, de partage, et de justice.

Conclusion ? Vivre sur le chemin nouveau que Jésus nous trace vers le Royaume des Cieux !

Avec son Discours inaugural sur la montagne, chaque jour, le Christ nous entraîne sur le chemin du Bonheur nouveau, vers le Royaume de notre Père. Chaque jour, le Christ nous prononce, à chacun et à tous, les dix Paroles des Béatitudes, les Paroles pour prier “notre Père”, et pour trouver la “Voie étroite” de “l’Évangile inouï de la Vie”. En nos joies et en nos épreuves, nous pouvons cheminer ensemble à sa Lumière.

Cet article a 2 commentaires

  1. Prache

    Merci pour le partage de cette excellente vidéo. Est-il possible de recevoir le texte du Père Fournier ?

    1. Webmaster

      Bonjour, Je vais voir avec le père Fournier ce qu’il est possible de faire. Je vous souhaite une bonne journée.

Les commentaires sont fermés.