Une histoire du clergé paroissial
Biarnais - Dominique Chaix-
Registre de la main de l’abbé Dominique Chaix (1730-1799), curé des Baux et de La Roche-des-Arnauds. Baptêmes et mariages sont reportés sur un registre clandestin, comme cela est courant durant la Révolution française. Dominique Chaix est bien connu. Proche des « idées nouvelles » de la Révolution française, il prête tout d’abord le premier serment à la constitution civile du clergé en 1791, puis se rétracte. Il participe à l’élection de l’évêque constitutionnel des Hautes-Alpes, Ignace de Cazeneuve (1791-1798). Prêtre typique de l’Eglise gallicane, la modération de ses idées est reconnue. L’abbé Dominique Chaix a été le maître du grand botaniste Dominique Villars.

Le 17 mars 2015, a eu lieu à la Maison diocésaine de Gap une conférence donnée par Luc-André Biarnais, archiviste du diocèse de Gap et d’Embrun.

Cette conférence avait pour thème le clergé paroissial au XVIIIe siècle. Elle s’inscrit dans un cycle de quatre conférences couvrant la période de Vauban à nos jours.

Vous pouvez écouter ici l’enregistrement de cette conférence : Le clergé paroissial de Vauban à la Révolution française. Merci à RCF pour la mise à disposition de leurs moyens techniques.

La prochaine conférence aura lieu le mercredi 15 avril 2015 à 20h30 à la Maison diocésaine de Gap, sur le XIXe siècle : les curés au temps du livre de paroisse.

Luc-André Biarnais
Archiviste du diocèse de Gap et d’Embrun
Fermer le menu