Vendredi 18 avril 2014 à Gap, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri présidait en sa cathédrale la Célébration de la Passion du Seigneur. Ci-dessous une vidéo de l’homélie qu’il avait confiée au père Mickaël Fontaine, prêtre au service de la paroisse Saint-Arnoux pour le Gapençais, et des temps forts de la célébration comme la vénération de la Croix.

Article suivantRead more articles

Cet article a 4 commentaires

  1. Fred Jory

    Xavier, ce texte de JPII qui est devenu Saint mais qui n’était pas parfait – ce qui nous laisse de l’espoir – est intéressante car contrairement à l’homélie précitée il s’appuie sur des textes de l’ancienne et nouvelle alliance et non pas sur un discours simpliste, choquant pour ceux qui souffrent. Seuls ceux qui arrivent à transcender leur souffrance par l’amour du Christ (ce dont parle JPII en fait : la souffrance vaincue par l’amour) peuvent témoigner ; pas les donneurs de leçons et autres moralisateurs…
    Nous serons toujours à un moment donné de notre vie déçus par l’institution “Eglise”, mais jamais par le Christ qui ne veut pas faire de nous des religieux mystiques mais des hommes debouts, vivants, rayonnants par sa résurrection. Prions tous les jours pour les personnes en souffrance.

    1. Xavier

      Fred. Je n’ai trouvé cette homélie ni donneuse de leçon, ni moralisatrice. Et pourtant j’ai beaucoup souffert dans ma vie.
      Après… comment aurais-je réagi si j’avais entendu cela alors que j’étais dans l’abîme de la souffrance ? D’accord, j’aurais eu du mal. Mais la faute à qui ? A moi. Pas à celui qui m’aurait tenu ces propos. Il me suffit de relire les propos d’AMOUR que tient la petite Thérèse au coeur même de la souffrance pour en être convaincu.

  2. Xavier

    J’ai au contraire beaucoup aimé cette homélie. Suite à ce commentaire de Fred parlant de “dérive doloriste”, je l’ai écoutée à nouveau. Je suis allé voir aussi la page du site “maison de la bible” qu’il invitait à aller consulter. Eh bien je pense que non, il n’y a pas de dérive doloriste dans cette homélie. Quelques maladresses peut-être, mais pas de dérive. Réécoutez-la bien.
    Le père Mickaël Fontaine ne parle pas d’un Dieu de courroux, d’un Dieu qui conduit Jésus à la mort. Il part de la souffrance, de la mort qui est dans le monde. Qu’en fait-on de cette souffrance quand elle s’abat sur nous, comment la vivre, quel sens lui donner ? Et Jésus nous montre un chemin : elle peut être vécue dans l’amour.
    Bien sûr il faut l’apaiser, bien sûr il faut la soulager. Mais les saints nous ont montré aussi que s’ils la soulageaient pour les autres, ils pouvaient aussi choisir de la porter sur eux. Non, ce n’est pas doloriste.
    Et puisque nous avons un nouveau saint en la personne de Jean-Paul II, voici son enseignement sur le sens chrétien de la souffrance humaine, lettre écrite après son attentat qui faillit lui coûter la vie : http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/apost_letters/documents/hf_jp-ii_apl_11021984_salvifici-doloris_fr.html.
    Voici ce qu’on peut lire dans cette lettre de Jean-Paul II : “La Rédemption s’est accomplie par la Croix du Christ, c’est-à-dire par sa souffrance.”
    Là ce n’est plus un simple prêtre qui parle, c’est un pape, c’est un saint. Accuserez-vous, cher Fred, notre saint Jean-Paul II de dérive doloriste ?
    Mais je comprends, par toutes les dérives qu’il y a eu à ce sujet dans l’histoire, par tous les quiproquo, qu’on aille plus loin et plus vite que ce qu’un simple prêtre dit dès qu’il aborde le sujet. C’est tellement sensible. C’est tellement douloureux. On veut tellement fuir la souffrance. Ça nous mène tellement loin…
    Saint Jean-Paul II, priez pour nous.

  3. Fred

    En réaction à cette homélie du vendredi Saint : Il faut vraiment en finir avec cette dérive doloriste, ce n’est pas sérieux! je vous invite à lire le contenu de ce lien : http://www.maisondelabible.catho.be/articles/vendredisaint.htm
    Enfin, conscient que la critique est aisée mais l’art est difficile, je me propose de préparer l’homélie pour l’année prochaine…Fraternellement

Les commentaires sont fermés.