You are currently viewing Vers la canonisation du Bienheureux Charles de Foucauld

La canonisation du prêtre, linguiste et ermite Charles de Foucauld aura lieu le 15 mai prochain à Rome. Six autres bienheureux et bienheureuses seront eux aussi déclarés saints, dont le père César de Bus, lui aussi français, fondateur de la Congrégation des Pères de la Doctrine chrétienne.

Qui est Charles de Foucauld ?

Le vicomte Charles de Foucauld est né le 15 septembre 1858 à Strasbourg et mort le 1er décembre 1916 à Tamanrasset (Sud Algérie). Il fut officier de cavalerie puis explorateur et géographe au Maroc et Algérie. Il découvre la foi chrétienne en l’Eglise St Augustin à Paris en novembre 1886. Il devient moine de l’Abbaye de Notre Dame des Neiges (Ardèche) puis est ordonné prêtre du diocèse de Viviers en 1901. Après plusieurs séjours en Syrie puis Nazareth, il retourne en Algérie. Il crée une fraternité à Béni Abbès (Ouest) puis se rend en pays Touareg pour demeurer 11 ans à Tamanrasset. Il traduit les contes des femmes touarègues et réalise une grammaire précise de cette langue ancienne. Il meurt le 1er décembre 1916 sous le coup de feu d’un jeune brigand venus avec ses camarades pour l’enlever dans le contexte de la lointaine guerre de 14-18.  Sa fête est le 1er décembre. 

Charles de Foucauld, un frère universel

A la fin de sa dernière encyclique « Fratelli tutti », le pape François livre ce témoignage : « Je voudrais terminer en rappelant une autre personne à la foi profonde qui, grâce à son expérience intense de Dieu, a fait un cheminement de transformation jusqu’à se sentir le frère de tous les hommes et femmes. Il s’agit du bienheureux Charles de Foucauld. Il a orienté le désir du don total de sa personne à Dieu vers l’identification avec les derniers, les abandonnés, au fond du désert africain. Il exprimait dans ce contexte son aspiration de sentir tout être humain comme un frère ou une sœur, et il demandait à un ami : ‘Priez Dieu pour que je sois vraiment le frère de toutes les âmes […]’. Il voulait en définitive être ‘le frère universel’. Mais c’est seulement en s’identifiant avec les derniers qu’il est parvenu à devenir le frère de tous. Que Dieu inspire ce rêve à chacun d’entre nous. Amen !« 

L’œuvre et le rayonnement de frère Charles se sont largement répandus en France et partout dans le monde dès les années 1930 à travers les écrits de René Basin et quantité d’autres auteurs (Cf Bibliographie en note), très intéressés par l’étrangeté et la qualité du témoignage de ce scientifique,  passionné par la richesse de la culture des nomades Touaregs.

Son témoignage très singulier a éveillé depuis 100 ans de nombreuses vocations. Des jeunes, garçons et filles, ont voulu et veulent encore vivre en fraternités dans une vie simple et proche des plus abandonnés, à l’image de l’ermite du Hoggar : les Petites Sœurs du Sacré Cœur, les Petits Frères et les Petites Sœurs de Jésus, plus récemment encore, les Disciples de l’Evangile et bien d’autres encore sont présents dans les quartiers les plus déshérités de nombreux pays ou chez nous. Les membres de ces fraternités se nourrissent de la rencontre de l’autre, de sa culture mais aussi de ce qui le fait vivre, de ses joies, de ses peines, de ses recherches intérieures, de ses questionnements… « Le moyen pour cela, écrit frère Charles, sera la pratique d’une charité fraternelle et universelle, partageant jusqu’à la dernière bouchée de pain avec tout pauvre, tout hôte, tout inconnu, et recevant tout humain comme un frère bien-aimé » (Lettre à Henri de Castries, 23 juin 1901).

Depuis notre diocèse de Gap et Embrun, plusieurs membres de la Fraternité Séculière de Charles de Foucauld (https://www.charlesdefoucauld.org/fr/groupe-fraternite-seculiere) ou de la Fraternité sacerdotale Jésus Caritas (https://www.iesuscaritas.org/fr/) se rendront à Rome pour le 14 et 15 mai prochains pour vivre la célébration de canonisation de Charles de Foucauld et des six autres bienheureux.
Préparons nos cœurs à recevoir les bienfaits du témoignage de frère Charles de Foucauld et des six autres nouveaux témoins de notre Eglise. Ils sont des figures pour nous aider à mieux vivre de l’Evangile et pour en témoigner quotidiennement autour de nous.

Pour mieux connaître Charles de Foucauld

Beaucoup d’ouvrages sur la vie de Charles de Foucauld sont disponibles à la médiathèque du diocèse. N’hésitez pas à aller les consulter !

  • René BazinCharles de Foucauld : explorateur du Maroc, ermite au SaharaPlon, 1921,
  • Antoine Chatelard,
     La Mort de Charles de Foucauld, Paris, Karthala Editions, coll. « Chrétiens en liberté », 2000.
    Charles de Foucauld. Le chemin vers Tamanrasset, Paris, Karthala, coll. « Chrétiens en liberté », 2002.
    Charles de Foucauld. Le chemin à Tamanrasset, Ed. Salvator, 191 p.
  • Michel Carrouges, Charles de FoucauldÉditions Casterman, illustré par René Follet, 1961.
  • Jean-François SixVie de Charles de FoucauldÉditions du Seuil, 1962.
  • Pierre Sourisseau, Charles de Foucauld 1858-1916, Salvator, 2016.
  • François SureauJe ne pense plus voyager : La mort de Charles de Foucauld, Gallimard nrf,

Les ouvrages cités ci-dessus ne se trouvent pas nécessairement à la médiathèque diocésaine.