Visite de jeunes à Rosans en la fête de Saint Benoît, patron de l’Europe, et visite de la nouvelle mosquée de Gap

Jeudi 11 juillet, pour la fête de Saint Benoît, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri se trouvait à Rosans où les bénédictines fêtaient leur saint patron en présence des jeunes présents sur place : l’aumônerie de l’enseignement public de Gémenos, des guides de la 8e Nantes et des louvettes de la 2e Gap. Le soir, il visitait à Gap la nouvelle mosquée en compagnie du père Pierre Fournier, le nouveau responsable du service diocésain pour le dialogue interreligieux.

Messe de la fête de Saint Benoît. Mgr Jean-Michel di Falco Léandri durant l’homélie.
L’assemblée composée de guides, de louvettes, de l’aumônerie de Gémenos et d’amis de l’abbaye.
Bénédiction et distribution de médailles de saint Benoît aux personnes présentes, après la messe.
Mgr Jean-Michel di Falco Léandri répondant aux questions des jeunes de l’aumônerie au cours du déjeuner.
Rencontre avec les louvettes de la 2e Gap, groupe Benoîte Rencurel.
Visite du camp des guides de la 8e Nantes.

 

Photo de famille !
Visite le soir de la nouvelle mosquée de Gap.
Mgr Jean-Michel di Falco Léandri et le père Pierre Fournier.

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour,
    Ayant passé ma jeunesse en Algérie j’ai souvent eu l’occasion de visiter des mosquées. Je respectais suivant les conseils (ou ordres) de mon père, catholique comme moi, les rites de la religion musulmane. On n’entre pas à l’intérieur d’une mosquée si l’on n’est pas pieds nus, pas plus qu’une femme ne peut entrer au Vatican en short ou les épaules nues.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu