Vivez le Carême 2014 avec Benoîte Rencurel – La Tentation de Jésus

Mgr René Combal, actuel chapelain et ancien recteur du sanctuaire Notre-Dame du Laus, nous propose de vivre le Carême en compagnie de la Vénérable Benoîte Rencurel.

Un jour une méditation, alors qu’approche le 350e anniversaire des premières apparitions et l’ouverture de l’année jubilaire le 1er mai 2014.

Ces méditations quotidiennes sont aussi présentées sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus et diffusées sur RCF Alpes-Provence (diffusion le mercredi, jeudi et vendredi à 12h45 et 20h00 ; le samedi à 9h12 ; le dimanche à 9h00).

     Dimanche 9 mars 2014
   1er dimanche de Carême

La Tentation de Jésus

En ce cinquième jour de carême, qui est le 1er dimanche de Carême, l’Église nous propose la tentation de Jésus au désert.
« Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l’esprit pour être tenté par le diable.
Après avoir jeûné quarante jours, il eut faim…
Ensuite le diable l’emmène à la ville sainte et le place au sommet du temple. Enfin, il l’emmène encore sur une très haute montagne. »

Nous sommes amenés à relire et à méditer le texte intégral de cet évangile de saint Matthieu qui est proclamé à la messe de ce jour.
L’évangile de Luc ajoute : « Ayant ainsi épuisé toutes les formes de la tentation, le diable s’éloigne de lui pour revenir au temps favorable ».

Benoîte a été tentée par le diable de beaucoup de manières.
Elle s’est sentie de nombreuses fois transportée physiquement dans les montagnes.
Est-ce de véritables transports corporels ?
Est-ce uniquement des transports imaginaires sous formes de cauchemars ?
Nous ne saurons jamais.
Mais ce que nous savons c’est que Benoîte a été malmenée par l’esprit du mal. La servante de Dieu vit un terrible combat spirituel.
Le but qui transparaît à travers ces événements est toujours le même : désespérer Benoîte, l’écarter du Laus et de sa mission.

Nous aussi nous sommes tentés chacun à notre manière.
Saint Ignace de Loyola écrit dans ses Exercices spirituels que l’ennemi de la nature humaine se conduit comme un chef de guerre.
Il attaque par le point le plus faible.
Saint Augustin à son tour écrit : « Dans le Christ, c’est toi qui es tenté par le diable… Si c’est en Lui que nous sommes tentés, c’est en Lui que nous dominerons le diable.
Reconnais que c’est toi qui es tenté en Lui et alors reconnais que c’est toi qui es vainqueur en Lui. »

Mgr René Combal
Chapelain
au sanctuaire Notre-Dame du Laus

Fermer le menu