Vivez le Carême 2015 avec des consacrés du diocèse de Gap et d’Embrun – La Salette

En cette année de la vie consacrée, et durant ce Carême 2015, des religieux, religieuses, moines, moniales présents sur le diocèse commentent la Parole de Dieu.

En ce Mercredi des Cendres, Sœur Claire Raharisoa, de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de La Salette, commente les lectures liturgiques sous l’angle du charisme de sa congrégation. Les Sœurs de Notre-Dame de La Salette ont deux communautés dans le diocèse : à Serres et à Gap.

Mercredi des Cendres
Sœur Claire Raharisoa
de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de La Salette
Communauté de Gap

Nous voici au début du temps du carême : un temps privilégié pour notre vie de foi, un temps pour nous poser et nous ressourcer. Nous voici aussi dans l’année dédiée à la vie consacrée, temps fort pour célébrer avec toute l’Église le don de notre vocation et pour raviver notre mission. Et pour nous enfin, sœurs de La Salette, nous voici heureuses de fêter en ce début d’année 2015 le dixième anniversaire de notre présence dans le diocèse.

L’Évangile d’aujourd’hui nous donne le fil conducteur du Carême : faire l’aumône, prier, jeûner. Le Christ nous indique le chemin. À chacun ensuite de le suivre selon ses possibilités, ses capacités, son lieu de vie, sa situation. Pour nous, Sœurs de Notre Dame de La Salette (SNDS), faire l’aumône, prier, jeûner s’exprime au quotidien.

Pour la prière, nos Constitutions disent qu’ « à l’instar de la prière du Christ et celle de Marie, la prière des Sœurs les maintient dans cette attitude intérieure qui les conduit à rechercher Dieu, pour adhérer à Lui de cœur et d’esprit et pour découvrir sa présence dans le peuple de Dieu ». La Vierge Marie, lorsqu’elle est apparue à La Salette en 1846, a parlé de la prière : « Faites-vous bien votre prière mes enfants ? Mes enfants, il faut bien la faire ». Malgré les exigences de notre vie apostolique, nous nous réservons des temps de prière personnelle et communautaire.

Ensuite, la Parole de Dieu nous invite à jeûner. Le jeûne est une attitude qui nous rend plus humain. Lorsqu’à La Salette Marie a évoqué ce temps du carême, elle a dit : « Le carême, ils vont à la boucherie comme les chiens ». En disant cela, Marie nous invite à ne pas agir de manière irréfléchie, mais à nous reconnaître comme fils de Dieu, comme frères et sœurs de Jésus. Nous ne sommes plus des païens. Nous sommes des croyants, sauvés par le Christ. Alors semons autour de nous une parole bienveillante, accueillante, constructive, encourageante, humaine. Et faisons-le avec joie. « Quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ».

Enfin, le Christ nous propose de faire l’aumône. Je pense que faire l’aumône, pour nous les Sœurs de Notre-Dame de La Salette, c’est de nous consacrer totalement à Dieu, nous mettre entièrement à son service, à la suite du Christ chaste, pauvre et obéissant (conf. n° 8). Faire l’aumône, c’est entretenir entre nous un esprit d’entraide dans un climat de confiance et de joie (conf. n° 26, réf. au Directoire n° 32). Faire l’aumône, c’est offrir notre sourire, c’est ouvrir notre maison.

Bref, ce temps du carême nous invite à demeurer dans le Christ, à accueillir et à méditer son Mystère. Mais il nous invite aussi à redécouvrir sa présence en nous et chez les autres, dans notre monde. Osons nous laisser guider par l’Esprit Saint et prendre le temps de rencontrer nos frères et sœurs. Le pape François nous invite vivement à cette rencontre : « La joie naît de la gratuité d’une rencontre. Et la joie de la rencontre pousse à ne pas se renfermer, mais à s’ouvrir ». Marie à La Salette nous envoie à la rencontre du peuple de Dieu : « Allons mes enfants, faites bien passer mon message à tout mon peuple ».

Bon Carême à tous.

Sœur Claire Raharisoa
Sœur de Notre-Dame de La Salette

 

Dimanche prochain, premier dimanche de Carême, vidéo par Sœur Claude-Marie Maly, des Sœurs de La Providence de Gap.

Cet article a 2 commentaires

  1. MERCI SOEUR CLAIRE de ce beau texte et rappeler a tous les chrétiens la passion du CHRIST qui a commencé hier,mercredi des CENDRES.Suivre le chemin de croix du CHRIST les Rameaux et PAQUES la résurrection,pour moi c’est un témoignage sacré.AMITIES

  2. Merci Sr Claire pour ces belles paroles et ce beau témoignage qui mettent du baume au coeur, et nous encouragent aussi à “bien” vivre ce temps de carême. Avec nos amitiés fraternelles.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu