Vivre l’Avent 2013 avec des prêtres du diocèse de Gap et d’Embrun

En deux minutes de vidéo, le père Éric Blanchard présente ce qu’est l’Avent : une marche vers l’essentiel !

Première semaine de l’Avent
Père Éric Blanchard

Qu’est-ce que l’Avent ?

L’Avent c’est vraiment un chemin prodigieux, c’est le chemin de tout un peuple, qui crie son espérance en un Messie tellement attendu ! Et tout ce peuple veut le voir, le contempler, voir à quoi ressemble celui qui vient sauver le monde !

C’est donc tout un chemin qui nous conduit à Noël, à la crèche, à l’enfant de la crèche, un vrai chemin de dépouillement qui rejette l’illusion du monde et qui va nous permettre de vivre un face-à-face avec le visage de la pauvreté de Dieu : Dieu qui choisit de s’incarner en un enfant, un petit enfant…

Et ce rejet des illusions, et puis ce face-à-face avec la véritable pauvreté en Dieu, qui est un vrai trésor, à ne pas confondre avec la misère, eh bien cette pauvreté elle me fait penser à ce qu’avait dit Michel Serres, ce philosophe et académicien français, sur un plateau de télévision alors que tout le monde discutait des subprimes, des primes que touchaient les grands actionnaires des entreprises qui sont cotées au CAC 40. Alors que tout le monde parlait en millions, 16 millions d’euros ici, 30 ici, 40 ici, d’un seul coup ce philosophe, Michel Serres, prit la parole et dit : « Vous m’emmerder, vous m’emmerder avec ça. Moi je suis pauvre, et je suis heureux, et je suis fier d’être pauvre. Cette richesse dont vous parlez, c’est le parangon de tous les vices. La véritable pauvreté, ce bonheur-là, elle est mère de toutes les vertus. »

Eh bien voilà ce qu’est l’Avent. C’est une marche vers l’essentiel, vers la fragilité que nous montre Dieu en lui-même, une fragilité dans laquelle il va développer sa puissance jusqu’à la croix, croix déjà visible le long de cette route, et dans le cœur de la crèche une croix qui vient nous sauver, une croix qui vient nous dire qu’à la suite du Christ, en marchant et en le rencontrant enfant, il faut qu’en nous nous réveillions l’enfant de la crèche pour être heureux !

Père Éric Blanchard
Prêtre du diocèse de Gap et d’Embrun

Cet article a 4 commentaires

  1. « Quelle est Celle-ci,
    Qui s’avance comme l’Aurore qui se lève ?
    Belle comme la Lune ;
    Resplendissante et Pure, comme le Soleil ;
    Impressionnante comme un Peuple en marche, sous ses bannières. »
    Ct, 6; 10

  2. un très grand merci père Eric pour ces quelques paroles si intenses , si vraies et si porteuses d’espérance.

  3. un très grand merci père Eric pour ces quelques paroles si intenses , si vraies et si porteuses d’espérance.
    De tout mon coeur merci !
    Je vais envoyer ce message à nos amis en même temps que nos voeux.
    gardez toute notre profonde amitié.
    chantal moreau

  4. mon père bonsoir!
    tres belle homélie!
    pleine de vérité oú l’argent ., le pouvoir et l’ indifférence règnent en maìtre hélas!
    et ce petit enfant si grand d’amour et de compassion pour le monde!
    lui jamais nous oubli!
    fidéle comme toujours!

    encore Merci pour ces paroles pleines de vérité!
    que cette période de l’avent vous apporte joie bonheur et sérénité que Dieu , Notre Dame et ste Benoîte vous protègent cordialementFd.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu