Vous donc, priez ainsi – Mardi 28 février

Vous donc, priez ainsi
(Mt 6, 9)

Depuis la nuit des temps probablement et sous tous les cieux, les hommes prient, confient leurs peines et leurs espoirs à plus grand qu’eux. La prière des chrétiens n’est pas étrangère à cette réalité. Et pourtant, à l’école de Jésus qui nous enseigne le Notre Père, elle est bien autre chose. D’abord parce qu’elle se fonde sur la foi que le Dieu que nous prions est ce « Père » qui, avant que nous ouvrions la bouche, sait de quoi nous avons besoin. Il est Père comme nul d’entre nous ne sait l’être. Inutile de rabâcher ! Mais, surtout, Jésus nous apprend à prier « avec lui et en lui ». Il nous partage sa propre prière, lui qui sait, de science divine, les chemins qui mènent au cœur du Père. En nous donnant ainsi les mots de sa prière, il met sur nos lèvres la parole même de Dieu, efficace et puissante. Plus encore, avec ces mots, il nous donne sa propre relation avec le Père. Il nous greffe sur sa vie, transfuse en nous son être filial. Merveille à méditer pour redécouvrir ce qui advient à chaque fois que nous disons cette prière si familière.

Anne-Marie Pelletier

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.


Fermer le menu