Vous qui recevez votre gloire les uns des autres… – Jeudi 22 mars
  • Post published:22 mars 2012

Vous qui recevez votre gloire les uns des autres…
(Jn 5, 44)

Rêve de gloire… S’agit-il pour moi d’être « quelqu’un », d’» exister » aux yeux des autres, de « passer à la télé » ?

Aujourd’hui, Jésus semble raviver la sagesse mûrie « sous le soleil » et non à l’ombre des projecteurs. Vanité des vanités, disait l’Ecclésiaste, […] tout est vanité ! (Qo 1, 2). Tenté au désert, Jésus nous l’a montré, la vraie gloire se reçoit de Dieu, notre Créateur et notre Sauveur.

La gloire qui vient des hommes s’en tient à l’apparence, à l’extériorité. La gloire reçue de Dieu nous transfigure au plus profond de nous-mêmes. Là où nous cherchons l’immortalité dans notre renommée, Dieu nous appelle à l’immortalité de notre être dans sa gloire. Et « la gloire de Dieu, c’est l’homme vivant », disait saint Irénée (Contre les hérésies, IV, 20, 7) !

La sagesse chrétienne est bien ce combat contre l’orgueil qui isole, au profit de l’ouverture au Christ ressuscité pour avoir la vie (Jn 5, 40). Le Carême est ce temps où la grâce cultive en nous cette sagesse pascale (cf. Ps 113 B, 1).

Père Patrick Gorce

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.