Label Eglise Verte

Le label Église verte s’adresse aux communautés chrétiennes qui veulent s’engager pour le soin de la Création ; proposé à toutes les paroisses et communautés locales, le label Église verte entend encourager, chez les acteurs chrétiens, une véritable conversion écologique.

Concrètement, cette initiative permet d’évaluer, accompagner et rendre plus visible l’engagement des acteurs chrétiens dans la démarche et, les années suivant son obtention, la poursuite de l’action dans un processus d’amélioration continue. Il s’appuie sur l’animation d’un réseau labellisé d’acteurs engagés

Pourquoi le label Église verte ?

  • Parce que nous croyons que Dieu se révèle par son œuvre, et qu’il l’a confiée aux hommes qui doivent la cultiver et la garder,​
  • Parce que la vie sur terre est une bénédiction et montre l’amour de Dieu, et qu’agir pour la préserver est une façon d’aimer son prochain et d’agir pour la justice,
  • Parce que la crise écologique nous engage à entendre le cri de la terre qui “gémit en travail d’enfantement” (Rm 8,22) et à choisir, dans l’espérance, des modes de vie, prémices d’une création nouvelle réconciliée en Christ,
  • Parce que le peuple de Dieu peut prier et agir pour apporter cet espoir au monde,
  • Parce que nous avons conscience que c’est en nous convertissant ensemble que nous contribuerons à bâtir ce monde plus juste et écologique nécessaire à la survie de l’humanité,

Samedi 16 septembre 2017, le label Eglise Verte a été lancé en France par les trois Eglises chrétiennes : la Conférence des évêques de France, la Fédération Protestante de France, l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France et le Conseil d’Eglises Chrétiennes en France. Une journée qualifiée par plusieurs de ses intervenants de « journée historique ».

Dans notre diocèse, c’est l’équipe du Centre Diocésain Pape François qui a initié la démarche en 2020 ! Les efforts collectifs des salariés et des bénévoles a permis d’obtenir le label actuel (Niveau actuel : Cèpe de Vignes !).

Bénédiction Terrain Montmaur

Être jardinier du Père

Être jardinier du Père avec Jérôme Garnier et Monseigneur Xavier Malle, évêque de Gap-Embrun « Un SMS vient d’arriver » :
Pape François - Plateforme d'outils Laudato Si

Temps de l’urgence écologique »

The Conversation France a dédié, cet été, un épisode de sa série de podcasts au thème du «
Service de sauvegarde de la maison commune

La fête de la nature revient… à Briançon !

Le diocèse de Gap-Embrun et la paroisse de Briançon vous propose de vivre une journée fraternelle autour de
Le Temps pour la Création 2023 - Visuel pour Liturgie

Temps pour la Création : un guide liturgique simple et pratique !

“Que la justice et la paix se répandent” est le thème pour le Temps pour la Création 2023,
Temps pour la Création du 1er septembre au 4 octobre 2023

Que la justice et la paix se répandent

Chaque année, du 1er septembre au 4 octobre, la famille chrétienne s’unit pour cette célébration internationale de prière
Pape François - Plateforme d'outils Laudato Si

« Laudate Deum » : la suite de Laudato si’ sera publiée le 4 octobre

Durant l’audience générale du mercredi 30 août, le Pape François a confirmé la publication de la deuxième partie

Ensemble pour notre Terre

Habiter la Terre, notre maison commune, de façon plus respectueuse et plus fraternelle. Faire de l’Église catholique un
Formation compost au CDPF - Eglise verte

Formation compostage au CDPF

Dans le cadre du Label Eglise verte, le Centre Diocesain est engagé dans une démarche destinée à prendre

Laudato si’ :

l’encyclique du Pape sur la sauvegarde de la maison commune

En 2015, quelques mois avant la Conférence de Paris sur le climat (COP21), le pape publiait Laudato si’, une encyclique sur « la sauvegarde de la maison commune ». Découvrez l’encyclique du pape

«Je suis en train d’écrire une deuxième partie de Laudato si’ afin de mettre à jour les problèmes actuels» a confié le Pape François le lundi 21 août 2023.

Ensemble, pour notre terre –

Les évêques de France s’engagent au service de l’écologie intégrale

Habiter la Terre, notre Maison commune, de façon plus respectueuse et plus fraternelle. Faire de l’Eglise catholique un lieu d’authentique conversion écologique. Partager la vision chère au pape François d’une  » écologie intégrale « . Telles sont les ambitions des évêques de France.

Habiter la Terre, notre maison commune, de façon plus respectueuse et plus fraternelle. Faire de l’Église catholique un lieu d’authentique conversion écologique. Partager la vision systémique, chère au pape François, d’une  » écologie intégrale  » combinant les dimensions environnementale, sociale, anthropologique et spirituelle.
Les évêques de France ont décidé de faire de la conversion écologique une priorité de leur travail en commun. Durant trois années (2019-2022), chacune de leurs Assemblées plénières les aura vus cheminer en compagnie d’invités de tous âges, tous statuts et tous profils.
Les sujets traités n’épuisent certes pas toutes les dimensions de l’écologie intégrale ni tous les sujets graves auxquels est confronté notre temps. Mais, de la théologie de la création à la collapsologie, en passant par les enjeux alimentaires, ou encore le lien entre écologie et justice sociale, ces réflexions partagées n’en ont pas moins balayé un large spectre.
Une démarche qui a fait bouger les coeurs et les esprits, suscitant en cela des initiatives de terrain nombreuses, variées et pleines de promesses.
Parce que c’est bien d’un  » chemin  » ouvert qu’il s’agit, cet ouvrage propose plusieurs pistes d’engagements très concrets susceptibles de permettre aux diocèses, aux paroisses, aux mouvements et communautés catholiques de poursuivre et d’approfondir leur mobilisation, en lien avec les autres Églises chrétiennes comme avec l’ensemble de nos concitoyens.
Vous avez dit  » sobriété  » ? Oui, mille fois oui : mais une sobriété voulue, partagée, fraternelle et joyeuse !

Ensemble, pour notre terre - Les évêques de France s'engagent au service de l'écologie intégrale